ENSCI-LES ATELIERS

  • 2014-2018 : ENSCI – Les Ateliers, Paris.
    Direction de mémoires, accompagnement et encadrement d’étudiants de 5e année :

    Ulysse Bouët : 2018-2019 : [En cours :
    Mon grand-père était-il designer ?]

    Sammy Bernoussi : 2018-2019 : [En cours : Conception et fabrication numérique]

    Rémy Aufort : 2018-2019 : [En cours :
    Chantiers publics]
    Recherche sur les démarches d’architecture dites « situées » ou participatives et leur articulation avec les orientations des politiques publiques locales et les contraintes associées.

    Roman Weil : 2017-2018 : [En cours :
    L’utopie de la science- fiction]
    Le mémoire s’articule autour de différentes thématiques issues de romans et de films de science-fiction, qui sont mises en lien avec des travaux d’artistes ou de designers.

    Chloé Maillot : 2016-2017 :
    Saintes Marques
    Examen de différentes stratégies de marques et des rituels, signes, récits, objets fétiches, lieux de culte, icônes, cérémonies ou gourous associés. Le mémoire s’appuie également sur des « confessions » de designers qui travaillent au service de grandes marques.

    Xavier Montoy : 2016-2017 :
    Nature artificielle
    Étude très poussée des terrains encore émergents liés au bio-design et à la biologie de synthèse. L’objectif de ce mémoire est de décrire les implications éthiques de ce terrain de recherche et d’identifier la façon dont le design peut et doit apprendre à travailler avec la biologie de synthèse.

    Hugo Moissinac : 2016-2017 :
    La fabrique des formes fluides
    Chemin réflexif et critique qui traverse l’histoire du design et de l’architecture au travers d’exemples de travaux qui mettent en jeu des formes biomimétiques, organiques ou « fluides ». Le mémoire s’articule autour d’images choisies, qui présentent à la fois le produit « fini » mais aussi les maquettes et documents intermédiaires qui ont déterminé sa forme.

    Céphise Pairault : 2016-2017 :
    Gris Moyen
    Ce mémoire est construit par analogies, rapprochements et associations d’idées. Le « gris moyen » n’est pas une couleur : il désigne les zones de compromis, de mélange, de flou ou d’entre-deux. Les cas étudiés sont prélevés dans des romans, des situations urbaines, des photographies ou des aménagements.

    Maxime Louis : 2016-2017 :
    La création numérique et l’amateur « émancipé »
    À travers plusieurs documents archivés et prélevés sur différents sites internet, ce mémoire propose une traversée concrète des situations dans lesquelles l’amateur aux commandes d’outils numériques peut se trouver contraint ou limité dans sa création.

    Hadrien Fouin : 2015-2016 :
    Entre-deux : des nouveaux rituels
    Dans ce mémoire, la photographie prend une grande importance. Elle témoigne d’une étude rapprochée de différents événements liés à la religion ou au culte, dans des lieux réadaptés ou modifiés pour cet usage : défilé de Ganesh à La Chapelle, abattoirs éphémères pour l’Aïd-el-Kébir, installations de cabanes dans les rues du Marais pour la fête de Souccot.

    Guillaume André : 2015-2016 :
    Vision périphérique
    Le texte est conçu comme un récit de ction prospectif qui situe le narrateur dans un futur proche dans lequel le système D et le bricolage sont devenus des outils de lutte contre une société qui emploie des dispositifs de contrôle par les réseaux numériques. Le récit est entrecoupé de chapitres théoriques qui s’appuient sur des lectures de textes « historiques » en lien avec l’histoire présentée.

    Flore Dallennes : 2014-2015 :
    Paysages de transition, des perspectives pratiques dans une société de décroissance
    Mémoire très académique, qui examine les discours et pratiques de la décroissance en tissant des analyses issues d’enquêtes de terrain en France et en Angleterre avec des lectures fondamentales pour comprendre les différentes facettes du mouvement.

  •