PROMESSES ET UTOPIES DE LA FABRICATION NUMÉRIQUE ET DE L'IMPRESSION 3D

  • Bosqué, C. (2017) « Promesses et utopies de la fabrication numérique et de l’impression 3D », in M-A. Brayer (dir.) Imprimer le Monde, catalogue de l’exposition du Centre Pompidou, Paris, Éditions HYX et Éditions du Centre Pompidou, pp. 171-186.

    Ce chapitre a été écrit à la suite de ma participation au Conseil Scientifique pour l’exposition « Imprimer le monde » et en lien avec le symposium et de la journée d’étude co-organisés en marge de l’exposition. J’y examine les fantasmes relayés par ceux qui proclament l’avènement d’une « nouvelle révolution industrielle » en prenant pour terreau le développement actuel des nouvelles machines de fabrication numériques telles qu’on les croise dans les FabLabs, hackerspaces, makerspaces. Ce texte est un texte critique qui retrace l’histoire du développement de l’impression 3D telle qu’elle se présente aujourd’hui dans les ateliers collectifs. Je m’appuie sur les «visions » proposées par Chris Anderson ou Jeremy Rifkin, qui croisent la fiction et l’utopie et décrivent des « micro-usines partagées ». Je présente les fables ou espoirs suscités par ce qui est souvent décrit comme « l’usine au salon », à mettre en marche d’un clic de souris, avant de m’attarder sur la réalité des productions de ces machines : des crapjects, ou physical spams, c’est-à-dire des objets encore informes et souvent décevants.

    Texte téléchargeable ici : Imprimer le monde.pdf


Les technologies numériques ont bouleversé la conception et la fabrication des objets, transformant la pratique des designers, architectes, artistes. Quel est le statut de l'auteur à l'ère de la production de ces objets "non standards", à la fois uniques et produits industriellement ? Quel est le statut de cet objet "imprimé" en 3D, tout à la fois objet du quotidien, objet technologique, œuvre d'art, objet de design, prototype d'architecture ? De l'échelle du micro (imprimer des cellules vivantes) à celle du macro (imprimer des architectures à l'échelle 1:1), du visible à l'infra-visible, la fabrication additive soulève de multiples questions. Imprimer le monde interroge l'émergence dans la création artistique de ce nouvel artefact numérique imprimé en 3D.